Né à Inglange le 31 janvier 1791, et décédé le 6 novembre 1853.
Fils de Louis-Ignace Théodore de Gargan (1753-1796) et de Marie Marguerite Turlure de Villecourt il est diplômé de l’Ecole des Mines après un passage par l'Ecole Polytechnique. Il devait être chargé d'une mission de recherche au Sénégal mais il participa à l'établissement de l'Atlas au 1/5 000 du sous-sol sarrois ordonné par Napoléon 1er. En 1815 Gargan tenta de dissimuler cet ouvrage aux Prussiens qui le convoitaient, mais il reçut finalement l'ordre en 1817 de leur livrer. L’ouvrage sera finalement restitué à la France un peu plus de cent ans plus tard par l'article 50 du Traité de Versailles. 

 En 1818 il épouse Mlle Eulalie Eugénie Marie de Beauffort dont il a trois enfants morts en bas-âge. Elle décède en 1825 et Théodore devient gendre de François de Wendel en épousant en secondes noces Mlle Marguerite Joséphine de Wendel avec qui il a 6 enfants ! Il guide les recherches houillères dans la zone de Schoeneck-Forbach et celles de sel gemme à Vic et à Dieuze. Il devient associé-libre de l'Académie de Metz et entre au Conseil général de la Moselle en 1829 avant de démissionner l’année suivante. 

Théodore de Gargan démissionna également du Corps Royal des Mines en 1830 (alors qu’il est ingénieur de 1ière classe) et se consacre désormais à la Maison de Wendel. En effet son beau-père décède à l’âge de 47 ans et aucun de ses enfants n’est en mesure de diriger les usines. Le baron Théodore de Gargan va ainsi aider sa belle-mère, Mme Joséphine de Wendel, à diriger la destinée familiale rejoint plus tard par son beau-frère Charles, avec qui il entreprendra de nombreux sondages dans la forêt de Forbach. 

Il avait en effet depuis longtemps remarqué que le bassin sarrois se prolongeait en Lorraine. La forêt de Forbach avait été achetée en 1824 par François de Wendel, son beau-père, pour s’assurer des réserves en bois nécessaires au fonctionnement des Hauts Fourneaux. Avait-il eu une intuition ? En 1847 la couche de houille (qui sert à faire du coke) fut atteinte près de Petite-Rosselle. Le charbonnage ainsi ouvert et les Forges de Stiring mises à feu en 1853 constitueront pendant de longues années de remarquables fleurons de la Maison de Wendel. Il décède la même année, le 6 novembre 1853. On retrouve une rue Gargan à Florange, Serémange-Erzange, et la Cité Gargan à Hayange