Jusqu'au début des années 1950, Saint-Nicolas-en-Fôret était, comme sont nom le laisse deviner, une fôret. Elle se trouvait sur le ban de Fameck et de Ranguevaux et appartenait à la famille de Wendel qui se servait de son bois pour le fonctionnement des usines 

Puis, au début des années 1950, la famille de Wendel décide d'y construire une cité pour héberger son personnel travaillant dans les usines d'Hayange et de Serémange-Erzange. 

 

Ce 2 Juillet 1958 à 9h31, un F-100 Supersabre de l'US Air Force provenant de la base américaine d'Etain (55) s'écrase sur la Place Ste Rita, en plein centre de la commune. 

Le pilote qui s'est éjécté de son avion à réaction avant le crash sera retrouver sain et sauf à Serémange-Erzange. Il pensait avoir précipité son avion en pleine fôret, la commune étant nouvelle, elle n'apparaissait pas sur sa carte.

L'accident fit 5 blessés, et surtout 2 morts : Edith Bonnet, 14 ans et son petit frère Hervé, 4 ans, venus chercher quelques friandises à l'épicerie avant de partir en vacances d'été.

 

La place Ste Rita, lieu de l'accident, est désormais renommée "Place Edith et Hervé Bonnet". 

Le 15 décembre 1969, une nouvelle église est construite à Saint-Nicolas-en-Fôret. Les architectes Schreiner et Leibundguth en charge du projet s'inspirent d'un avion pour réaliser le plan de la nouvelle église, en mémoire de cet évènement tragique.