Né à Hayange le 09 novembre 1864, Albert est le fils d'Anthime Bosment. Il entre à l'école des Arts et Métiers de Châlons-sur-Marne et sort premier de sa promotion en 1883. Il fut succèsivement :
- Ingénieur aux Forges de Hayange (1er octobre 1883)
- Ingénieur aux Forges de Joeuf (1er décembre 1884)
- Directeur des Forges de Joeuf (15 juillet 1905)
- Directeur Général des Mines et Usines de la Maison de Wendel (1er juillet 1925)

 

Le 22 septembre 1892, il épousa Mélanie Flacon, fille du Directeur des Forges de Joeuf. En 1897, il accompagne le jeune François de Wendel, alors étudiant à l'Ecole des Mines des Paris dans son voyage d'études en Tchécoslovaquie et en Prusse Orientale. Il a joué un rôle important à Joeuf. Lorsque la guerre éclate, en 1914, il fait connaitre à la famille de Wendel son intention de rester à Joeuf. Il n'est plus mobilisable et pour lui, son devoir est d'attendre l'envahisseur de pied ferme. Il promit d'arrêter l'usine et de ne pas travailler pour l'ennemi. 

Fidèle à sa parole, sommé de remettre en marche l'usine de Joeuf, il refuse et empêche la suite de cette requête. En 1923, il reçoit la Croix de Chevalier. En 1925, il devient Directeur Général des Mines et Usines de la Maison de Wendel et occupe le bureau occupé précédemment par son père, au Bureau Central à Hayange. Il a été notamment président de l'association minière de Metz et représentait la Maison de Wendel comme administrateur de différentes sociétés. Fidèle à la Maison de Wendel (en 1933 il reçut la médaille Vermeil du travail pour 50 ans de service), et malgré de nombreuses sollicitations, il avait affirmé "on ne quitte pas la Maison de Wendel"