Dans toutes les communes du Val de Fensch, depuis la moitié du XIXè, se sont développées des formes spécifiques d’habitats afin de loger l’afflux très important d’une population grandissante d’ouvriers et de cadres venus travailler dans “l’eldorado lorrain” au sein des mines et de la sidérurgie. Ces corons constituent aujourd’hui un véritable patrimoine révélateur d’une organisation sociale longtemps marquée par le paternalisme des maîtres de forges.

-
+