Cette chapelle de style gothique n’a laissé aucune archive sur son histoire.

Une légende est attachée à l’endroit, celle d’une statue errante, une statue de Sainte Anne. Ce genre de légende est très fréquent pour donner une justification à l’emplacement des chapelles isolées. Ce que l’on sait néanmoins, c’est que l’actuelle chapelle fut consacrée en 1707 par l’évêque de Metz, Monseigneur Ducambout de Coislin. La date de 1838 inscrite sur la façade correspond à une restauration du gros-oeuvre. En 1849 Monseigneur Dupont des Loges, évêque de Metz, ordonne qu’elle serve aux usages autorisés à ce jour, à savoir une messe le jour de la Sainte Anne et une messe pour les défunts à l’occasion de la fête du village. 

-
+